Select Page

Pour que vous compreniez mieux la situation au Sénégal.

Ousmane Sonko est un ancien fonctionnaire, inspecteur des impôts et domaine, radié de la fonction publique par Macky Sall en 2016 parce qu’il dénonçait les anomalies fiscales…

Bien avant sa radiation, en janvier 2014, dans un souhait de renouveau politique, Sonko et plusieurs jeunes fonctionnaires sénégalais mettent en place PASTEF (Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité).

Depuis sa création Pastef gagne de plus en plus de terrain dans l’arène politique sénégalaise, au point que son leader se positionne en principal opposant contre le régime Sall qui a eu à liquider injustement Karim Wade, Khalifa Sall et à faire transhumer Idrissa Seck.

Ousmane Sonko est caractérisé par sa jeunesse, sa détermination, sa clairvoyance, son intelligence et sa fougue. La majorité des jeunes sénégalais adhèrent fermement à la clarté de son discours fait de cocktail de nationalisme, de panafricanisme et de Sankarisme.

Lors des élections présidentielles de 2019, pour une première participation, il obtient un résultat satisfaisant de 15% des suffrages en se positionnant 3ème derrière Idrissa Seck.

Après 2019, la montée en puissance du leader de Pastef devient inéluctable. Du fait du ralliement d’Idrissa Seck dans le camp du pouvoir, Sonko se positionne alors comme leader incontestable de l’opposition.

Il est considéré par le camp du pouvoir comme le vis-à-vis qu’il faut éliminer coute que coute, avant les prochaines échéances électorales.

Ainsi, après de nombreuses tentatives de liquidations, de fausses accusations et d’attaques sur la personnalité d’Ousmane Sonko, le 02 février 2021, une fille du nom de Adji Sarr travaillant dans un salon de massage (Sweet Beauty) accuse l’opposant de viol et de menaces de mort.

Très vite Ousmane Sonko nie les accusations et les qualifie de complots politiques ourdis par Macky Sall et son entourage. Il reconnaît cependant avoir fréquenté le salon de massage mais sous prescription médicale afin de soulager des douleurs lombaires.

Dans la foulée, il évoque son immunité parlementaire et refuse légalement de déférer à la convocation de la section des recherches. Il appelle aussi ses militants et sympathisants à résister face à « cette forfaiture ».

Plusieurs cadres de Pastef, du numéro 2 Biram Souleye Diop et des activistes comme Guy Marius Sagna et Assane Diouf sont arrêtés chez eux sans aucun motif valable.

Quelques jours après, les députés son convoqués pour entamer la procédure de la levée de l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko afin de le livrer à la « justice ».

Entre temps, l’enquête fait l’objets de nombreux rebondissements et s’oriente de plus en plus vers la thèse du complot.

Ainsi, deux journalistes ayant réussi à avoir le procès verbal de l’enquête, découvrent que non seulement les déclarations de la supposée victime contiennent plusieurs mensonges et incohérences, mais également le rapport du médecin légiste fait état d’absence de rapport sexuel.

A cela s’ajoute de nombreux témoignages des membres de la famille de la supposée victime qui la dépeignent comme une fille facile, menteuse, obnubilée par l’argent. Le dernier témoignage est de sa mère adoptive qui assure l’avoir entendue parler de rencontre avec Macky Sall.

Sur ces entrefaites, les pro-Sonko réussissent à identifier plusieurs membres du pouvoir impliqués dans « ce complot » comme le jeune Sidy Mbaye, militant de Macky Sall et neveu d’un responsable politique et une avocate épouse (secrète) du ministre de l’intérieur.

De plus le patron du salon fait une sortie dans laquelle elle dénonce les mensonges et les comportements suspects d’Adji Sarr avant les accusations, et soutient avoir été contactée par des gens qui l’ont proposée plusieurs millions de francs CFA afin qu’elle témoigne contre Sonko

Les enquêteurs de la gendarmerie semblent orienter l’enquête vers la thèse du complot, mais à la surprise générale, le procureur ordonne l’arrêt des investigations et fait transférer le dossier au juge d’instruction du 8ème cabinet.

Celui-ci, après la levée de l’immunité parlementaire de Sonko à l’issue d’une procédure jugée très, très vicieuse par plusieurs députés et analystes politiques, décide enfin de convoquer Ousmane Sonko le 03 mars à 9h.

Hésitant, en premier lieu, Sonko décide de déférer finalement à la convocation pour préserver « la paix sociale ».

Le jour-j, à 8h Sonko quitte son domicile avec un cortège composé de ses avocats, de son protocole et des journalistes pour aller répondre au juge quand il a été Kidnappé par la police et bim les minutes de Macky Sall sont entrain d’être comptée.

De Adama Koné via Team2Faso

Le Mouvement Patriotes Togolais a pour but d’adopter une lumière aux populations qui détiennent les solutions que ce sont les populations elles-mêmes qui détiennent les solutions à leurs problèmes. C’est pourquoi, nous adoptons une démarche d’écoute et d’accompagnement des acteurs locaux.

Vote For

View Results

Loading ... Loading ...