Select Page

MESSAGE DU MPDD À L’OCCASION DU CONGRES ORDINAIRE DE L’ANC Lomé, le 18 OCTOBRE 2019

Monsieur le Président National de l’Alliance Nationale pour le Changement, Mesdames et Messieurs, les membres du bureau national,
Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux,
Mesdames et Messieurs, les responsables des partis amis,
Honorables invités,
Mesdames et Messieurs les congressistes,
Au nom, du président national du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement, Monsieur Agbéyomé KODJO, nous adressons nos sincères félicitations à votre formation politique qui a célébré le 10 octobre dernier ses neuf années d’existence et organise ce jour son 2ème congrès statutaire témoignant ainsi de la vitalité du parti.
Il y a neuf ans, nous fûmes des témoins privilégiés de la naissance douloureuse de cet « enfant » qui a dû respirer la fumée de gaz lacrymogènes en ce lieu même, le jour de sa naissance ; cet « enfant », qu’un de vos responsables du bureau national aime bien qualifier d’enfant adulte née avec 32 dents.
Que de chemins parcourus au cours de ces neuf années !! Si nous laissons aux historiens le soin d’écrire les péripéties de l’histoire récente de votre formation politique, nous nous faisons le devoir de saluer la mémoire de vos militants et tous les togolais tombés pour la cause du changement et de l’alternance sur la terre de nos aïeux. Nous n’oublions pas ceux qui, grièvement blessés, portent encore les séquelles des actes de violences policières et des affres de toutes sortes.

Comme vous le savez, notre pays le Togo est sur le point se de préparer à une troisième consultation électorale, en l’espace d’une année. En effet, dans le respect de l’agenda électoral républicain, les togolais seront conviés aux urnes, au cours du premier semestre de 2020, pour l’élection du président de la République. Une nouvelle croisée des chemins, un nouveau défi pour l’opposition républicaine qui lutte depuis plusieurs décennies, aux côtés du peuple togolais pour une alternance pacifique.
Si nous pouvons saluer l’avancée symbolique que constitue les deux tours du scrutin actuellement en vigueur pour l’élection présidentielle, il en est bien moins pour sa transparence qui est fortement sujette à caution eu égard aux nombreuses irrégularités qui ont émaillées la tenue des élections législatives et locales.
Le pouvoir en place feint de ne pas y accorder une importance mais, la réforme du cadre électoral s’impose afin d’apporter les corrections nécessaires à sept années de pratique de l’actuel code électoral adopté en mai 2012, dont les dispositions recèlent moult incohérences et insuffisances qui font le lit de pratiques aux antipodes des normes internationalement reconnues en matière de transparence électorale. Organiser des élections dont les règles du jeu sont justes équitables, transparentes et acceptées par toutes les parties prenantes s’avère fondamental pour éviter de faire revivre aux Togolais, les jours sombres de la contestation électorale d’avril 2005.
Au MPDD nous rêvons pour 2020 d’une élection au terme de laquelle chaque candidat après avoir disposé de tous les procès verbaux et compilé ses suffrages obtenus, puisse en cas de défaite, appeler son adversaire vainqueur et le féliciter.
Monsieur le Président National, Honorables invités, Mesdames et Messieurs les congressistes, au-delà des réformes du cadre électoral, notre formation politique le MPDD estime que l’opposition républicaine a également besoin d’opérer en son sein quelques réglages importants pour enfin capitaliser, les nombreuses années de lutte pour l’alternance au Togo.

A ce effet, nous estimons au MPDD que quelles que soient les formes que cela puisse prendre, il s’avère impérieux que nous puissions faire le diagnostic de nos opportunités et nos faiblesses dans le cadre d’une cellule stratégique gagnante pour 2020 et travailler à juguler nos faiblesses dans les semaines et mois à venir. Cela pourrait contribuer à redonner confiance et espoir à nos partisans aux populations qui montrent depuis quelques temps, des signes de fatigue et de découragement vis à vis de nos actions sur le terrain. Nous pourrions ainsi travailler à taire nos divergences, nos atermoiements, nos querelles intestines et incohérences d’actions en vue de focaliser nos efforts sur notre objectif commun qu’est l’alternance coûte que coûte en 2020.
C’est pourquoi, nous voulons lancer ici solennellement, un appel à une démarche concertée et trans-partisane afin de discuter rapidement d’une plateforme commune des réformes électorales à soumettre aux pouvoirs publics. Bien d’autres diligences restent à accomplir entre les états major des partis d’opposition et à brève échéance, en vue de faire cesser ce que nous pouvons qualifier de « mythe de Sisyphe électoral » au Togo. Nous osons espérer que cet appel trouvera un écho favorable auprès des instances dirigeantes de votre parti et de votre congrès en cours afin que l’expérience et l’expertise des cadres de l’ANC ne fassent point défaut à cette initiative.
Monsieur le Président National de l’ANC, Mesdames et Messieurs les congressistes, sur ces mots et au nom du Président National du MPDD, nous vous souhaitons, plein succès à vos travaux.

 

Le Mouvement Patriotes Togolais a pour but d’adopter une lumière aux populations qui détiennent les solutions que ce sont les populations elles-mêmes qui détiennent les solutions à leurs problèmes. C’est pourquoi, nous adoptons une démarche d’écoute et d’accompagnement des acteurs locaux.
Follow by Email
Facebook