Select Page

A l’école, l’américain apprend son histoire, il a des références, il apprend qu’il est le meilleur, il apprend que sa liberté est le fruit du sacrifice de ses ancêtres. Mentalement, il devient très fort et prêt à conquérir le monde.

A l’école, le Français apprend que sa liberté est le fruit des conquêtes menées par ses ancêtres, un peu partout dans le monde. Les défaites de ses ancêtres sont savamment valorisées. Il apprend aussi, à travers des textes et œuvres racistes (qualifiés officiellement d’humour), que les nègres sont des sauvages, cannibales, des gens dépourvus de raisons et qu’ils méritaient finalement d’être exploités et que ces nègres dont les africains sont leurs propriété.
Finalement, il devient fort, apprend à avoir confiance en lui et prêt à perpétuer l’œuvre de ses ancêtres (domination)

A l’école, l’Africain apprend que ses ancêtres échangeaient leurs frères contre du tabac, de la pacotille, des miroirs, de l’alcool. Il apprend que ses ancêtres colonisés sont allés libérer leurs colonisateurs sans se libérer. Il apprend aussi que tous ses ancêtres qui ont voulu résister ont fini par être tués. On lui conseille de se laisser sodomiser par les missionnaires religieux catholiques pédophiles en manque de sensation forte qui sont présentés comme les uniques représentants de Yahvé

Quand j’étais au Cm2 on m’a appris que mes ancêtres vivaient dans les grottes avant l’arrivée des européens et que mon pays est devenu indépendant en 1960, mais la réalité quotidienne me démontre que mon pays est toujours sous domination monétaire, culturelle et psychologique.

Autrement les œuvres de mes ancêtres sont ignorées mais volées et exposées dans les musées en occident et jusqu’à aujourd’hui les instituteurs continuent d’enseigner les même histoire du colon à mes petits frère, qui à leur tour l’étudie avec amour.

Et finalement, le petit africain lobotomisé se sent incapable de transformer le cacao produit chez lui en chocolat et qu’on revienne lui vendre 1000 fois le prix bradé.
Le nègre passe tout son temps à «s’auto-flageler» tellement il se voit inférieur et indésirable en remettant en cause la couleur de sa propre peau tellement il se voit inférieur, reniant la culture de son pays, combattant ses frères et sœurs en politique comme des ennemis, en adoptant les religions importées au détriment des siennes.

Il ne voit plus les évidences, son regard est orienté, il adule, exalte et exulte ses bourreaux, fini par tomber amoureux d’eux, et se tue à rejoindre leurs pays, adopte leur mode de vie, parle les langues de ses oppresseurs et même se targuer qu’il maîtrise mieux la langue du colon, s’habille comme eux.

Cheikh Anta Diop dira que

«Le nègre chantera, dansera, pleurera, s’égaiera pour le système qui l’oppresse ; c’est ça être un bon nègre»

Comprendre l’origine du chao africain

#Allen zafra Gnininvi

Le Mouvement Patriotes Togolais a pour but d’adopter une lumière aux populations qui détiennent les solutions que ce sont les populations elles-mêmes qui détiennent les solutions à leurs problèmes. C’est pourquoi, nous adoptons une démarche d’écoute et d’accompagnement des acteurs locaux.

Vote For

View Results

Loading ... Loading ...