Select Page

Tous ceux qui crient la société civile doit prendre le devant de la lutte doivent aller apprendre ce qu’est une lutte de libération chez Steve Biko .

Tout d’abord la société civile c’est qui ?
Le problème du Togo , c’est une question de “ prendre le devant ” ?

“ Prendre le devant ” va tomber du ciel ?
Ça va venir par un coup de baguette magique ?

Pour la libération de la Sud Afrique , Steve Biko n’a pas posé la question en terme de “ devant ” .  Mais en terme du conditionnement social qui exerce une forte pression sur la psychologie des opprimés et les empêche d’agir pour se libérer de l’oppression .

Une société civile n’a pas vocation de prendre un ” devant ” et de jouer le rôle des partis politiques .

La société civile c’est l’ensemble des Hommes vivant sur un territoire et acceptent de vivre suivant les lois et les principes du vivre ensemble. Et ils s’organisent et agissent pour que les lois , valeurs et principes communs soient appliqués et respectés par tous .

Ces Hommes devenus citoyens sur un territoire donné s’organisent et agissent pour que le pouvoir demeure dans la main du peuple.  Ceci pour mettre la société toute entière à l’abri des dérives de tous les  partis politiques ou du groupe dirigeants .

La société civile à travers ses membres et structures travaille à l’élévation de la conscience politique de tous les citoyens .

Une société civile active , dynamique et consciente c’est la sécurité pour tous .  

Donc la ” société civile doit prendre le devant ” n’a pas du sens . C’est comme : « Le problème du Togo c’est Gnassingbé-Olympio . Une fois que ces deux familles seront ensemble le Togo sera un paradis. »

Avons  nous besoin de prendre le devant avant d’aller parler aux chauffeurs et de les montrer qu’ils sont une force ? Une simple opération escargot d’au moins 2000 taxis , bus et les voitures poids lourds va paralyser la ville toute entière .

Avons  nous besoin d’être devant , avant d’aller parler aux femmes aux marchés pour les montrer comment elles peuvent devenir une force de pression ?

Avons nous besoin d’être devant avant de créer des clubs du football , de lecture , du basket-ball , de danse et du chant , écologistes, théâtre ….dans nos quartiers ? Ceci pour organiser et favoriser l’élévation rapide de la conscience politique des jeunes  .

Avons nous besoin d’être devant , avant de travailler pour la réorganisation de l’espace géographique  pour une désintégration totale du système Gnassingbé ?

Avons nous besoin d’être devant avant ,   pour faire des concours du Slam , du chant sur des thèmes de l’engagement citoyen ?

Notre travail en tant qu’acteur de la société civile à l’heure actuelle n’est pas une question de prendre le devant d’une lutte .

Nous , notre travail est d’amener chaque citoyen togolais à se voir comme un acteur principal dans la lutte de libération . Et si le système Gnassingbé dure , c’est la faute à :
Moi
Toi
Nous d’abord .

Ceci n’est pas la faute d’un leader , parti politique , ni d’un dieu, Dieu.

Car la voix du peuple , c’est la voix de DIEU.  

Sortons rapidement de ce piège de ” prendre le devant de la lutte  ” ;  des révolutionnaires romantiques .

Aidons simplement les uns et les autres à prendre conscience du pouvoir qui est dans leurs mains  .

Fovi Katakou ( b-a-b-a , RAL )
Nature-Homme-Societe

Le Mouvement Patriotes Togolais a pour but d’adopter une lumière aux populations qui détiennent les solutions que ce sont les populations elles-mêmes qui détiennent les solutions à leurs problèmes. C’est pourquoi, nous adoptons une démarche d’écoute et d’accompagnement des acteurs locaux.