Select Page

IL FAUT HONORER LA MÉMOIRE DE TOUTE PERSONNE MORTE ? Fovi Katakou

IL FAUT HONORER LA MÉMOIRE DE TOUTE PERSONNE MORTE ?

Nous avons écouté ces derniers jours des logiques qui forces les citoyens à commémorer une mort quelqu’en soit son investissement  négatif  dans l’humain.

En se basant sur certains arguments , nous croyons  que nous ne devons plus rien reprocher dorénavant  à nos universitaires qui après leurs propres efforts pour avoir leurs diplômes ; deviennent des serviteurs des oppresseurs au détriment de l’opprimés pour leur pain individuel.  Même ceux qui au début étaient des portes paroles du peuple avant d’aller rejoindre l’oppresseur pour le pain quotidien .

Par nos différents efforts d’accepter l’inacceptable , de cautionner l’erreur d’une star enfin de la blanchir , nous sommes entrain de dire aux jeunes générations : « Engagez-vous contre l’oppresseur pour 5, 10, 15ans….et après revenez  le renforcer pour votre pain quotidien en restant silencieux devant l’injustice  » .

Avant la mort de votre Jimi, nous avons eu une discussion sur l’engagement des artistes et comment ils sont vite achetés par le clan Gnassingbé au ” Parlement Café ” .

La question de la précarité de nos artistes , le manque de discipline et de rigueur sont des choses que nous avons relevé comme des facteurs favorisant l’achat de conscience des artistes engagés au Togo.

Et nous avons pu distinguer une différence psychologique entre l’artiste engagé et l’artiviste . Une différence que nous avons sous estimé dans nos démarches pour un Togo nouveau.   

Au lieu de pousser plus les jeunes à cette culture d’association avec l’oppresseur pour le pain en faisant abstraction sur ce côté obscur  de Jimi . Nous devons plutôt travailler à décourager cet état psychologique dans notre société .

Et pour trouver une solution à la précarité de nos frères et sœurs artistes , nous devons développer un système économique collaboratif . Nous devons simplement redonner vie à la culture d’entraide et de solidarité de l’Afrique . Car dans une situation d’injustice seule la solidarité sauve les opprimés .

En culture Ewe et dans d’autres cultures du monde , ceux qui représentent un mauvais exemple sont châtiés même après leur mort .

Un Charles Debbach n’est pas un outils neutre. C’est un politique qui œuvre pour la survie du clan Gnassingbé. Et en politique , l’investissement humain est un calcul politique surtout pour les hommes comme les Charles Debbach .

Nous ne pouvons pas ignorer ce côté en rendant innocente  une personne qui a choisi volontairement d’être l’associée des oppresseurs des togolais .

Et ne nous disez pas que nous devons respecter la mémoire d’une mort . Notre culture et la justice classique nous autorisent à se prononcer sur l’apport humain de tout homme lors de son vivant .

« En peuple ewe il y a  ce qu’on appelle “o xe ame” après la mort de quelqu’un qu’on pense qu’il est sorcier ou malfaiteur, on l’enterre à zogbe un cimetière différent du cimetière des autres.

Dès fois on attache le corps (même si après l’inhumation on s’en rend compte de sa culpabilité on déterre le corps) pour faire des cérémonies, le mettre sur une claie, le frapper et le brûler.

En vrai la mort ne sauve pas un malhonnête.

Dans la justice classique, on met des cadenas sur les tombes pour montrer qu’il paie des peines. » Momo kankoua

2020, rendez-vous du peuple par le peuple , pour le peuple !

C’est une affaire entre le peuple et Gnassingbé Faure .

Nous sommes une génération de résultats . La victoire est la nôtre maintenant .

fovi katakou ( b-a-b-a , RAL )

Nature-Homme-Societe

Le Mouvement Patriotes Togolais a pour but d’adopter une lumière aux populations qui détiennent les solutions que ce sont les populations elles-mêmes qui détiennent les solutions à leurs problèmes. C’est pourquoi, nous adoptons une démarche d’écoute et d’accompagnement des acteurs locaux.