Select Page

N° 21- 014 /ANC/ BN-SG

Déclaration

 L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) constate que les autorités togolaises, tant au niveau national qu’au niveau cantonal, s’emploient à suspendre des Chefs cantons à travers le pays, sans aucune considération pour la dignité de la chefferie traditionnelle.

Faut-il rappeler que la chefferie traditionnelle, gardienne des us et coutumes, est reconnue par la Constitution de la République togolaise (art. 143) et constitue un corps social dans la nation togolaise comme dans les autres pays africains. Les chefs traditionnels sont appelés à jouer un rôle important aussi bien dans la préservation et la valorisation de nos valeurs morales, sociales, culturelles, et historiques, que dans la consolidation de la coexistence harmonieuse des populations de notre nation. Ils constituent nos médiateurs auprès des mânes des ancêtres et à ce titre jouissent naturellement de privilèges de dignité, de respect et de considération de la part de la nation et de ceux qui la gouvernent.

Cependant, contrairement aux pays voisins où la chefferie traditionnelle est respectée, elle est bafouée et instrumentalisée dans notre pays. Autant elle ne bénéficie d’aucune reconnaissance ni valorisation, autant elle est privée de tout respect et réduite à une situation révoltante de mendicité. Et quand elle ne veut pas se laisser instrumentaliser au bénéfice du parti au pouvoir, elle subit toutes sortes de persécutions. Ainsi, des situations fréquentes de menaces, voies de fait et autres agressions portées par des autorités administratives ou des acteurs politiques proches du parti au pouvoir, sont signalées sur presque toute l’étendue du territoire national.

En janvier 2021, des chefs canton des préfectures de l’Ogou et de Vo, ont été suspendus pour une durée de six mois, en violation des procédures légales en la matière et sous le motif peu convaincant d’«appartenance à une organisation illégale de la chefferie traditionnelle».

Le canton d’Aflao Gakli, n’échappe pas à l’arbitraire des autorités, selon nos informations.

En conséquence, l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), demande au Gouvernement de lever les sanctions qui frappent les Chefs Cantons concernés, et d’instruire une enquête administrative générale sur la gouvernance et la gestion de la chefferie traditionnelle au Togo, en vue de redonner aux gardiens des us et coutumes leurs lettres de noblesse.

Fait à Lomé, le 06 avril 2021 Pour le Bureau National

Le Vice-Président

Patrick LAWSON-BANKU

Le Mouvement Patriotes Togolais a pour but d’adopter une lumière aux populations qui détiennent les solutions que ce sont les populations elles-mêmes qui détiennent les solutions à leurs problèmes. C’est pourquoi, nous adoptons une démarche d’écoute et d’accompagnement des acteurs locaux.

Vote For

View Results

Loading ... Loading ...