Select Page

Regard sociologique sur le profilage racial et pistes de solution

Tout récemment à Toronto, métropole du Canada, un iènième rapport d’enquête accablant montre que la police interpelle cinq (5) fois plus les Noirs que les Blancs. Ce n’est pas un fait nouveau et la ville de Toronto et le Canada ne sont pas des exceptions. En Europe, aux États-Unis (plus qu’ailleurs dans le monde), en Australie, etc. les Noirs sont davantage victimes de profilage racial que les Blancs. Pourquoi ? La réponse est une vérité de La Palice : le racisme

Qu’est-ce que la race et le racisme ? Biologiquement, il n’existe qu’une seule race humaine : c’est l’Homo Sapiens. Homo veut dire genre humain. Sapiens signifie race. La seule race qu’il y a donc c’est *la race Sapiens.. Mais sociologiquement il existe des « races » qui sont construites par un processus de racialisation. Le racisme est un rapport de pouvoir et domination qui se justifie par le classement des races ou des groupes ethnoculturels sur une échelle de valeur en supérieure et en inférieure.

À cette hiérarchisation est associée un ensemble d’état d’esprit, de croyances, de jugements de valeurs et de sentiments moraux qui sont transmis et intériorisés par les individus et les groupes Ils président aux attitudes, aux comportements et à des pratiques sociales envers les minorités « racisées » Une minorité, au sens sociologique du terme, est sujette à l’exclusion sociale et à la discrimination de la part d’une majorité qui se manifestent dans plusieurs secteurs de la société : école, travail, emploi, services publics, etc.

La police est une institution dont la fonction est le maintien de l’ordre et de la cohésion sociale. Si les policiers interpellent les Noirs respectivement cinq (5) fois plus que les Blancs, c’est parce que les policiers ont des croyances, des préjugés que les Noirs sont des délinquants ou des criminels potentiels. Les fréquents modes d’interventions des agents de police auprès des Noirs sont donc motivés par la représentation qu’ils ont de celles-ci; représentation elle-même fondée sur les idées reçues, le sens commun, que les policiers ont acquis et intériorisés durant leur formation académique et professionnelle.
On ne naît pas raciste. On le devient par la socialisation et l’éducation dans les principaux les milieux : famille, école, groupe des pairs, travail , TV, etc. La lutte contre le profilage racial passe par :
-un élagage des préjugés, les stéréotypes des valeurs, des rôles et les représentions racistes dans les matières, les manuels et les programmes de formation des policiers.
-une sensibilisation des policiers à prendre conscience de leurs idées préconçues et de leurs fausses croyances sur les Noirs, puis de s’en distancier et d’en prendre une certaine —distance d’autre part. L’objectif de cette démarche est d’amener les policiers à avoir une –-une éducation des policiers à une représentation plus civique de tous les citoyens quelle que soit leur appartenance raciale.

Yao Assogba, Professeur émérite
17 Juin 2022

Le Mouvement Patriotes Togolais a pour but d’adopter une lumière aux populations qui détiennent les solutions que ce sont les populations elles-mêmes qui détiennent les solutions à leurs problèmes. C’est pourquoi, nous adoptons une démarche d’écoute et d’accompagnement des acteurs locaux.
YouTube
[poll id="7"]