Select Page

Unicité Diaspora Togolaise – USA
DÉCLARATION DE L’UNICITE DIASPORA

EN RÉACTION À LA CAMPAGNE DE TERREUR EN COURS DANS CERTAINS QUARTIERS DE LOMÉ ET DANS LES VILLES DE SOKODÉ, ANIÉ, BAFILO, ET MANGO

Depuis le 23 Novembre 2019, suite à une conférence de presse du Ministre de la Sécurité Yark Damehane, conférence au cours de laquelle il a fait cas d’une supposée tentative d’insurrection dans le pays, insurrection dont il a déclaré connaître les auteurs et les commanditaires sans que ceux-ci n’ aient jusqu’ici été inquiétés, l’UNICITÉ DIASPORA TOGOLAISE USA reçoit chaque jours des informations, avec preuves à l’appui, faisant état d’une véritable campagne de terreur lancée par les forces de défense et de sécurité contre les populations civiles, particulièrement dans le quartier d’Agoè et de ses environs et les villes de Sokodé (et les villages environnants comme Kparatao et Yelivo), de Bafilo, d’Anié et de Mango.

Sous prétexte d’une recherche d’armes prétendument volées ou arrachées aux éléments des forces de sécurité, des fouilles des maisons sont effectuées de nuit comme de jour par des soldats sans mandat de perquisition violant ainsi les principes fondamentaux garantis par la constitution Togolaise. Les occupants dans chaque maison sont sévèrement bastonnés par des militaires y compris les femmes, les enfants, les vieillards, les malades et les infirmes, laissant nombre d’entre eux dans le coma ou sans soins quelconques, et les forçant d’autres à l’exil. Des informations qui nous sont parvenues font aussi état de confiscation, de vol et de destruction des biens à grande échelle dans les maisons fouillées (vélos, motos, téléphones portables et argent), ainsi que de traitements extrêmement féroces réservés à tous ceux qui détiennent des objets ayant un lien avec le Parti National Panafricain, un parti légalement constitué.

Cette nouvelle campagne de terreur suit le même mode opératoire déjà connu par les même localités en 2017 et en 2018.

Unicité Diaspora estime que le Togo a atteint aujourd’hui un niveau inquiétant de violations des Droits Humains caractérisées, avec des arrestations arbitraires, des perquisitions illégales, le vol des biens et une répression des paisibles populations.

Face à la gravité de la situation, l’Unicité Diaspora USA interpelle le chef de l’Etat Faure Gnassingbé, garant de l’intégrité morale et physique de tous les Togolais et lui demande d’ordonner l’arrêt immédiat de cette campagne de terreur contre les populations dont les conditions de vie sont déjà précaires du fait de la gestion exclusive et calamiteuse des richesses de notre pays. Elle rend le Chef de l’État responsable de toute poursuite de cette campagne de terreur contre des populations aux mains nues.

Elle rappelle aux militaires, policiers et gendarmes que les actes de persécution, de violence qu’ils commettent contre les personnes innocentes sont contraires à leur serment républicain vis-à-vis de la nation et à leurs engagements vis-à-vis de leurs compatriotes, quelle que soit leur appartenance ethnique, religieuse ou politique.

Elle informe les responsables des forces de défense et de sécurité que toutes les preuves d’exactions commises contre les populations civiles sont consolidées, traitées et transmises aux organismes œuvrant pour la justice de par le monde, et que les exactions qu’ils commettent ou sur lesquelles ils ferment les yeux les rendent responsables susceptibles de poursuites.

Unicité Diaspora USA prend également à témoin les organisations de défense des droits de l’homme, les ambassadeurs accrédités au Togo ainsi que toutes les organisations internationales présentes au Togo les exhortant à œuvrer à mettre fin à cette campagne de terreur.

Fait aux États-Unis, Lundi, le 2 Décembre 2019

Pour l’Unicité
Le Coordinateur

Timothy Doe

 

Le Mouvement Patriotes Togolais a pour but d’adopter une lumière aux populations qui détiennent les solutions que ce sont les populations elles-mêmes qui détiennent les solutions à leurs problèmes. C’est pourquoi, nous adoptons une démarche d’écoute et d’accompagnement des acteurs locaux.
Follow by Email
Facebook